Les 4 niveaux d’acceptation

Les 4 niveaux d’acceptation du Self Recharging

1. Non-acceptation inconsciente

Au regard de la pyramide ci-dessus, on perçoit bien l’étendue du mécanisme du refoulement qui est à l’œuvre : tous ces refus que la psyché ne nous donne pas à voir, exilés du système afin de le préserver des souffrances emmagasinées. Merveilleux mécanisme de déni qui nous préserve et nous protège !

Jusqu’à un certain point : lorsque la pression monte, les émotions se font désagréables : il est peut être temps de revisiter nos blessures ! Il peut être temps de conscientiser ce que l’on ne peut pas (encore) voir et accepter.

2. Non-acceptation consciente

Etape partielle mais néanmoins libératoire, elle contient en elle-même – paradoxalement, une forme d’acceptation : je reconnais – ou j’accepte l’existence d’une partie de moi qui n’accepte pas !

Peuvent survenir à la suite de cette prise de conscience de fortes émotions qui nous font emprunter le chemin d’une acceptation nouvelle (lire l’article sur l’utilité des émotions dans le Self Recharging).

3. Acceptation consciente

Passer consciemment à l’acceptation, c’est tout l’objet du Self Recharging ! Ce processus peut prendre du temps, et toutes nos techniques sont à votre service :

La technique de la Forêt explore les charges une à une, accédant à une série d’acceptations partielles plus facilement assimilables.

La technique de l’Arbre décompose à sa manière en extrayant l’acceptable du « reste-à-accepter ».

Puis celle du Soleil, raisonnement biaisé* positif et bienveillant, qui nous fait entrevoir rétrospectivement le chemin d’acceptation et de libération.

4. Acceptation inconsciente

Espace ô combien difficile à atteindre, il est spirituel par nature et sous-tend une confiance complète en l’existence. Être un avec, adhérer complètement à la réalité qui se joue dans nos vies, accueillir ouvertement le flow des événements, dire « oui » sans hésitation….

Voici quelques références spirituelles :

  • Le Christ n’a pas été oui et non, il n’y a eu que oui en lui. (Saint Paul)
  • Où que se porte le regard, est le visage de Dieu (Soufisme)
  • Gam zou létova. Ceci aussi est pour le bien. (Talmud)

Conclusion

Je suis personnellement convaincu, à travers mon expérience, que le plus dur est d’identifier et de conscientiser la source de la confusion (étapes 1 à 2).

L’acceptation consciente est une mécanique dont on se familiarise avec le temps, se déployant dans un espace qui gagne en confiance au fur et à mesure qu’il se découvre.

Cela nécessite d’apprivoiser son système intérieur, d’y apporter une bienveillance telle qu’il peut enfin s’exprimer en toute sécurité, dans un accueil idéalement inconditionnel.

Tout comme un enfant s’exprime complètement devant une mère aimante, vos voix de profondis vous donneront les clefs de leur compréhension.

Publié par mpitot

Ma perception de la réalité (n’engage que moi). Au plaisir d’échanger

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :